Lectures numériques

5 billets

5 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Un nouveau prix littéraire : le prix du roman cyber Agora 41

Un nouveau prix littéraire a été créé cette année par l'ANSSI. Il récompensera chaque année une oeuvre de fiction qui évoque la question du cyber.

L'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) est l'autorité nationale en matière de sécurité et de défense des systèmes d’information. Pour répondre aux nouveaux enjeux sociétaux numériques, l’ANSSI a créé un groupe de réflexion appelé l’Agora 41 réunissant 41 personnalités autour des enjeux de la transformation numérique. "Depuis quelque temps, l’ANSSI, notamment par la voix de son directeur général, Guillaume Poupard, en est venue à la conclusion que le fait cyber ne devait plus être réservé à un milieu d’ingénieurs, déclare le groupe, qui s’interroge : "Comment l’imaginaire, comment les artefacts que nous y plaçons volontairement ou pas peuvent aider à la construction de la pensée et de la réalité de demain ?".
C'est donc ce groupe qui est à l'initiative de la première édition du "Prix du roman cyber" destiné à récompenser des œuvres de fiction prenant en compte l'univers numérique. Pour Philippe Lavault, chef des ressources extérieures, il s'agit de voir "comment l'imaginaire, comment les artefacts que nous y plaçons volontairement ou pas, peuvent aider à la construction de la pensée et de la réalité de demain ? Et toujours par souci d'ouverture, pourquoi ne pas capter des perceptions différentes, des imaginaires nouveaux ?"  Il ne s'agira donc pas forcément de distinguer des romans de science-fiction, ou de romans geeks, mais au contraire de voir comment, et avec quel talent, les auteurs de fiction s'emparent de ces univers cyber. Le prix sera remis le 4 octobre.
La plupart des romans sélectionnés sont disponibles à la médiathèque, en version papier ou en numérique.

Voici la liste des livres sélectionnés :

  • "Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre, traduit par David Fauquemberg, Métailié
  • "Bienvenue à Gomorrhe" de Tom Chatfield, traduit par Valéry Lameignère, Hugo Thriller
  • "Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel, Rivages/ Noir
  • "Sauve-la" de Sylvain Forge, Fayard
  • "MotherCloud" de Rob Hart, traduit par Michael Belano, Belfond Noir
  • "Face Mort" de Stéphane Marchand, Fleuve Noir
  • "Le Réseau Pourpre" de Carmen Mola, traduit par Anne Proenza, Actes Sud
  • "Piraterie" de Tancrède Voituriez, Grasset
  • "Comme un empire dans un empire" d’Alice Zeniter, Flammarion

Écrit par Didier P.

A propos

C'est un truisme de dire que La publication des auteurs et les modes de lectures se sont diversifiés au fur et à mesure ou grandissait l'accessibilité du web et où se généralisaient les objets connectés. De la "numérisation" du livre papier et sa lecture sur une liseuse à la fiction écrite sur le web et lue sur un smartphone en passant par le roman sur Twitter ou Instagram, les formes et les pratiques se diversifient. De là à parler d'une littérature électronique ? La médiathèque Victor-Jara propose un catalogue plus d'un millier de livres numériques ainsi que le prêt de liseuses, premier pas dans le monde d'après le papier. Ce blog s'intéressera donc à lecture sur des appareils numériques (ordinateur, liseuse, smartphone, tablette...) mais aussi aux créations littéraires numériques et à leurs auteurs. Littérature numérique ? Littérature électronique ? Littérature en ligne ? Du papier, faisons table rase ;-)